Traffic

Steven Soderbergh, 2000 (États-Unis)

Probablement un des tout meilleurs films que j’ai vu concernant le trafic de drogues. D’une rigueur exemplaire, Traffic propose un bon compromis entre efficacité hollywoodienne et un côté documentaire qui colle à cette triste réalité.

Il montre avec une grande minutie et une mise en scène limpide et intelligente tous les rouages, les tenants et les aboutissants de ce commerce à petite échelle (ici pour les cartels de Tijuana et de Juarez) : du simple consommateur aux grands pontes du cartel en passant par des agents infiltrés, des juges, des flics, les brigades anti-stupéfiant, les hommes politiques… Sa grande force réside dans le fait d’arriver à démontrer l’énorme puissance de cette économie parallèle à travers les nombreuses ramifications de son organisation, et donc l’extrême difficulté de la lutte anti-drogues : on en apprend plus dans ce film que dans les dizaines de reportages racoleurs qui pullulent à la télévision… Sans parler de l’évidente dimension cinématographique.

Je ne sais plus si le film a inspiré une série télé du même nom ou s’il s’est lui-même inspiré d’une série télé, le fait est qu’on retrouve dans Traffic le même rythme et la façon de filmer « caméra au poing » du format télé. Par ailleurs, la couleur de l’image et les choix faits sur les contrastes sont un peu troublants au début : extrêmement jaunie et saturé lorsque l’action se déroule au Mexique, bleuté lorsque nous sommes aux Etats-Unis…

Traffic est très rythmé malgré sa longueur (près de 2h30). Trois histoires s’entrelacent et il faut être bien attentif si on ne veut pas perdre le fil, surtout au vu des nombreux personnages. Leur interprétation est assurée par des acteurs tous plus brillants et authentiques les uns que les autres, avec (excusez du peu) : Michael Douglas, Catherine Zeta-Jones, Don Cheadle (vu dans la série des Ocean’s de Soderbergh lui-même), Dennis Quaid et Benicio Del Toro, entre autres. Ce dernier joue d’ailleurs le Che dans le dernier film (en deux parties) de Steven Soderbergh. Les deux films (L’Argentin et Guerilla), très prometteurs, sortent au mois de janvier 2009. Quant à Traffic : un film… « stupéfiant » !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*