The wedding party

Brian De Palma, Cynthia Munroe, Wilford Leach, 1963 (États-Unis)

Parmi les « curiosités de niresques » dans lesquelles je me plonge actuellement, The Wedding Party apparaît comme un incontournable : à la fois le premier long métrage réalisé par De Palma (il s’agit de son film de fin d’études) et le premier dans lequel De Niro a joué ! Culte en effet. D’autant que les « deux De » en ont enchaînés deux autres dans la même décennie : Greetings et Hi Mom !.

Même si c’est la toute première de ces trois collaborations, celle-ci reste la plus « pro » (avec de très loin le plus gros budget, 100 000 dollars pour l’époque et pour un film d’étude, c’était pas mal). C’est surtout la moins expérimentale. Comédie en noir et blanc rythmée sur les préparatifs rocambolesques d’un mariage, on suit Charlie, le futur marié, et ses deux amis (dont Robert De Niro) qui feront tout pour l’en dissuader. Quoique l’horrible et imposante famille de la future épouse représente aussi pour se désengager un sacré argument. De Palma use et abuse d’effets de style : images accélérées, ralentis, montage « cut », arrêts sur image… Et le style comédie burlesque est à l’opposé de ses deux films suivants, quant à eux, très « Nouvelle Vague ».

De Niro, à peine vingt ans, apparaît comme un boute en train assez rondouillard. Sa toute première prestation ne marquera pas les esprits et ne prédisait pas son immense carrière à venir. Concernant les affiches, outre celles de l’époque, il est toujours amusant de voir, et c’est assez trompeur, que De Niro mis en avant passe pour l’acteur principal alors que ce n’est pas du tout le cas !

Le film a été tourné en 1963 mais n’est sorti qu’en 1969. Petite comédie plutôt amusante, qui part un peu dans tous les sens et reste encore approximative, malgré le budget engagé. Aujourd’hui un film de collection avant tout. J’ai d’ailleurs hésité un moment avant de le commander en dvd car assez onéreux, mais on peut le trouver dans un coffret De Palma (chez Bach film, paru en 2016) qui comporte trois longs et deux courts métrages : Woton’s wake, The responsive eye, Murder à la mod et Dionysus in ’69 (dans les menus du dvd ils sont tout de même arrivés à faire deux fautes sur les titres des films !). Ce qui promet d’être intéressant à découvrir !

2 commentaires à propos de “The wedding party”

  1. Ah ben non… Le 1er film de Robert De Niro date de 1965 et c’était dans un film français : Trois chambres à Manhattan.
    D’ailleurs c’est dans ma rubrique « FIRST Apparition » sur mon blog 😉

  2. Oui je suis d’accord, dans le film de Marcel Carné, c’est sa première apparition en tant que figurant. Mais son premier véritable rôle, film dans lequel il joue plusieurs scènes c’est celui-ci 😉

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*