L’orphelinat

Juan Antonio Bayona, 2008 (Espagne)

Assez proche du fameux Les autres (Alejandro Amenábar, 2001), L’orphelinat de Baloya a de nombreux points forts : un scénario extrêmement bien ficelé (nous ne révélerons rien cette fois…), des acteurs plus vrais que nature et un climat d’angoisse et de terreur… Vraiment intense ! Si vous aimez vous faire peur, sursauter dans votre fauteuil, frissonner et même crier : ce film est déjà un petit chef-d’œuvre du genre ! L’histoire en deux mots : une ancienne pensionnaire rachète avec son mari l’orphelinat de son enfance et s’y installe avec son fils adoptif dans le but de créer un centre d’accueil à capacité réduite (cinq six personnes au maximum) pour enfants handicapés. Mais le jeune enfant adoptif, Simon, se fait des amis imaginaires, ce qui est apparemment normal pour un enfant qui n’a pour seul entourage que ses parents d’adoption. Sauf que voilà, ses amis « imaginaires »… Arrêtons-nous là. Dans ce genre, le film remplit à merveille son rôle ; vous verrez, vous ferez moins les fiers en le voyant !

Il offre en plus quelque réflexion sur l’adoption, les relations mère-fils (le petit Thomas et sa charmante mère par exemple…), le deuil, les secrets refoulés de l’enfance… Aussi émouvant qu’effrayant ! Je comprends maintenant pourquoi le film a été comparé à du Hitchcock : c’est vrai qu’il y a aussi du Psychose là-dedans.

Une apparition également très remarquée de l’inquiétante, mais pourtant ici rassurante, Géraldine Chaplin (Docteur Jivago, Parle avec elle…). Pour faire bref : un sommet du genre, réalisé à la perfection.

3 commentaires à propos de “L’orphelinat”

  1. J’ai vu le film hier soir. J’ai plutôt aimé. Le scénario est recherché et le suspence halletant. Mais je ne comparerais pas ce film à du Hitchcock mais plutôt à un autre chef-d’œuvre du cinéma fantastique espagnol : Les autres d’Alejandro Amenábar, avec la peur qui se développe avec les bruits surnaturels de la maison. Un très bon film fantastique pour les amateurs du genre.

  2. Le film (« le plus grand succès espagnol de tous les temps », selon Allocine) est chargé de récompenses :
    – Grand Prix et Prix du Jury Sci-Fi au dernier festival de Gérardmer,
    – 14 nominations aux Goyas (un record) et sept prix obtenus, dont celui du meilleur scénario,
    – deux prix supplémentaires (meilleur réalisateur et meilleure actrice) au Fantasporto (à Porto, un des plus importants festivals de cinéma, en l’occurrence fantastique, au Portugal),
    – sélectionné aux Oscars 2008 pour représenter l’Espagne !

  3. J’ai vu L’orphelinat. Je n’irai pas jusqu’à dire que je n’ai pas aimé. L’ambiance assez austère, les paysages tourmentés et le bâtiment posent bien le décor. Le film commence comme beaucoup d’autres du genre. La gentille famille s’installe dans une nouvelle maison restant néanmoins trop grande et très mystérieuse. Ensuite les événements se déroulent comme prévus. Des choses étranges, des bruits, la suspicion et l’incrédulité des personnes font que nous sommes entraînés sans trop de surprise vers un dénouement assez prévisible. Au final, on a vu un film classique qui ressemble à un mélange de Les autres et de ces films où il se passe des choses pas très claires dans une nouvelle maison familiale et que l’on comprend une fois le passé des lieux éclairé. Je ne trouve pas qu’il surpasse Les autres car, personnellemment, le final de ce dernier film m’a plus surpris que celui de L’Orphelinat. Cela reste un divertissement intéressant mais accusant parfois quelques longueurs et d’un rythme assez peu soutenu.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*