Largo Winch

Jérome Salle, 2008 (France)

Largo Winch

Cela fait déjà pas mal de temps qu’on entend parler de l’adaptation cinématographique de la célèbre bande dessinée : l’attente des fans est donc forte ! Pour ma part, je ne connais pas la BD, alors je ne pourrai comparer et savoir si cette version grand écran est fidèle ou non à l’originale en bulles.

Sans grande conviction, je me suis tout de même décidé (en l’absence de sorties plus intéressantes en cette période de fêtes propice aux films pour enfants) à me faire ma propre idée, avec aussi un peu la peur d’y voir une sorte de sous James Bond… Résultat : un grand bof… Largo Winch se veut plein d’ambitions et de prétentions, mais n’est finalement qu’un vulgaire film d’aventures, mineur et très banal. Ce Largo-là est loin d’être aussi charismatique que le prétend le discours promo balancé à qui veut l’entendre : Tomer Sisley étant inexpressif au possible, il ne transmet aucune émotion. Quelques belles images de la ville en plan large, mais un long métrage plat, fade et sans âme… Le manque de très gros budget nécessaire à ce genre-là se ressent : voilà toute la différence entre Largo Winch et la série des James Bond (même si j’ai peu apprécié le dernier, Quantum of solace signé Marc Forster, il faut avouer que c’est en tout cas sacrément efficace !). La comparaison s’arrête là. J’avais vite repéré dans la salle les fans de la BD qui avaient fait le déplacement : dès que les lumières se sont rallumé on a aussi senti leur cruelle déception et rapidement les débats se sont animé autour de tel ou tel personnage qui semblait ne pas vraiment correspondre à sa version sur planches.

Moi qui rêve de voir un jour un héros tel que Thorgal adapté au cinéma, à partir duquel il y a vraiment matière à faire du grand spectacle, si c’est pour en faire ce genre de film, je préfère continuer de rêver devant ses aventures sur papier glacé…

2 commentaires à propos de “Largo Winch”

  1. Curieux qu’un gars qui ne connaît pas la BD donne son avis ! Il n’y avait pas, dans votre équipe, quelqu’un de plus compétent ?
    En tout cas, faire mousser Quantum of solace, même via une comparaison étayée par rien, ce n’est pas sérieux. Personnellement je ne vibre pas devant Tomer Sisley, mais il n’est pas inexpressif. C’est Daniel Craig dans les James Bond, qui l’est !

  2. A chacun son avis mon cher JPM ! L’important est aussi de respecter celui des autres, même s’il est différent du sien… Je respecte donc le tien et personne ne détient aucune vérité, donc je ne me permettrais jamais d’affirmer que tel film est comme ceci ou tel acteur comme cela… Je donne simplement mon avis, mes goûts persos. Libre à toi, qui a l’air d’être plus compétent 😉 d’écrire une chronique complète du film et la mettre dans un nouveau commentaire, c’est toujours bien d’avoir des avis différents !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*