LA KINOPITHÈQUE AVEC LE 36E FESTIVAL DES 3 CONTINENTS

Festival des 3 continents - 36 e édition


36e FESTIVAL des 3 CONTINENTS
du 25 nov au 2 déc 2014

Cinémas d’Afrique, d’Amérique latine et d’Asie




Quatrième rendez-vous pour La Kinopithèque avec ce festival des cinémas africains, latino-américains et asiatiques ! une nouvelle fois, les pages de notre blog seront l’occasion aux étudiants de l’Université de Nantes de nous faire partager leurs expériences de cinéphiles. Comme les années passées, nous nous intéresseront bien sûr aux films en sélection mais aussi quand ce sera possible à ceux diffusés en séances spéciales.



LES FILMS en compétition :
As you were de LIAO Jiekai, 2014 (Singapour)
Love the one you love de Jenna CATO BASS, 2014 (Afrique du Sud)
Flapping in the middle of nowhere (Dap canh giua khong trung) de NGUYEN Hoang Diep, 2014 (Allemagne, France, Norvège, Vietnam)
Les chants de ma mère (Klama dayîka min) de Erol MINTAŞ, 2014 (Allemagne, France, Turquie)
Mauro de Hernán ROSSELLI, 2014 (Argentine)
Monte adentro de Nicolás Macario ALONSO, 2014 (Argentine, Colombie)
Dolares de arena de Israel CÁRDENAS & Laura Amelia GUZMÁN, 2014 (Argentine, Mexique, République dominicaine)
Gyeongju de ZHANG Lu, 2014 (Corée du Sud)
Hill of freedom (Jayueui onduk), de HONG Sang-soo, 2014 (Corée du Sud)
Justice de Joel LAMANGAN, 2014 (Philippines)


PROGRAMMATION


COMPÉTITION INTERNATIONALE
Dix longs-métrages, fictions et documentaires,inédits en France.

SÉANCES SPÉCIALES
Sept films en avant première, nouveaux regards, versions restaurées.

SITUATIONS DU CINÉMA EN COLOMBIE
Partant de sa vitalité actuelle, nous remonterons le fil d’une histoire souvent discontinue du cinéma colombien afin d’en distinguer les manifestations
les plus significatives du point de vue de l’ambition artistique.

YU LIK-WAI, CHIMÈRES DU MONDE MODERNE ET RÉALITÉ NUMÉRIQUE (en sa présence)
Directeur de la photographie de Jia Zhang-ke, Yu Lik-wai est aussi cinéaste. Son expérience des outils numériques et la valeur de ses contributions nous invitent à revenir sur les étapes marquantes d’un parcours qui s’impose comme une référence dans le cinéma d’aujourd’hui.

LES VOYAGES INTÉRIEURS DE KHADY SYLLA OU LA PAROLE REGAGNÉE
Décédée il y a un an, la cinéaste sénégalaise Khady Sylla se tenait à la marge d’un cinéma africain déjà fragile. Plutôt qu’à la marge, il faudrait dire
sur la brèche, tant chacun de ses films semble regagner dans l’urgence la possibilité d’un geste, d’une parole arrachée aux servitudes du monde.

LE CORTÈGE DES PRINTEMPS
Après les révoltes qui ont secoué le monde arabe et là où les combats frappent toujours avec fureur, ce programme se donne pour ambition de constituer une carte qui redonnerait aux échelles et aux formes leur amplitude. Bref, ces endroits d’où le cinéma témoigne de l’intime et du subjectif comme attribut de l’expérience collective.

ÉCLATS DU MÉLODRAME
En célébrant la noblesse d’un genre injustement perçu comme désuet, nous regarderons droit dans les yeux quelques films qui, sur l’horizon du grand
art populaire, nous feront longtemps encore signe (Guru Dutt, Mikio Naruse, Emilio Fernández, Xie Jin, Lino Brocka, Kenji Mizoguchi…).




Site du Festival des 3 continents

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*