Hi mom !

Brian De Palma, 1970 (États-Unis)

Troisième long métrage de De Palma, et troisième collaboration avec De Niro, ici, beaucoup de points communs et de redites avec Greetings : on y retrouve le porno amateur des années 1960 avec l’expression de « peep art » (employé dans Greetings par le personnage qui vend un film X à De Niro) et des références à la Guerre du Vietnam. D’ailleurs, dans The swap, De Niro interprète aussi un vidéaste amateur de pornos, il doit vraiment y avoir quelque chose !

« Bob » joue le rôle de John Rubin, un vétéran de la guerre du Viet-Nam qui se lance dans le porno amateur et voyeur, filmant ses voisins de l’immeuble d’en face. Puis, il suit un mouvement contestataire noir qui propose une expérience théâtrale pour le moins radicale (« Be Black Baby ! ») et s’improvise enfin terroriste quand il se retrouve emprisonné dans le carcan du couple modèle ! Comme dans ses précédents rôles, son personnage est un beau parleur, un maniaque et un psychopathe.

Là encore, une œuvre très expérimentale, décousue, tendance Nouvel Hollywood, parfois drôle et parfois dérangeante. La part belle a été laissée aux improvisations et De Niro a enfin le premier rôle : il apparaît davantage à l’écran que dans ses deux précédents films. Son talent n’est pas encore aussi perceptible que dans les années qui vont suivre, mais le potentiel est là et le personnage de Taxi Driver (Scorsese, 1976) se devine déjà.  A noter que le film est aussi sorti sous le nom de Blue Manhattan et sur, l’édition de Columbia Tristar de 2006, Les nuits de New-York.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*