Florilège 2016

F l o r i l è g e 2 0 1 6


3 f i l m s pour 2016


Puis…





et de 1 à 10 :

1- Suite armoricaine de Pascale Breton
2- Julieta de Pedro Almodovar
3- Ma loute de Bruno Dumont
4- Ave César ! des frères Coen
5- Les huit salopards de Quentin Tarantino
6- Rester vertical d’Alain Guiraudie
7- Midnight Special de Jeff Nichols
8- The revenant de Alejandro Gonzales Inarritu
9- Frantz de François Ozon
10- Une vie de Stéphane Brizé / Juste la fin du monde de Xavier Dolan





Pas loin derrière : La fille inconnue des Dardenne, Carol de Todd Haynes, Sully de Clint Eastwood, Personal shopper d’ Olivier Assayas, Rogue One de Gareth Edwards…




Des films manqués susceptibles de trouver une place dans le classement :

Nocturama de Bertrand Bonello, Everybody Wants Some !! de Richard Linklater, La tortue rouge de Michael Dudok de Wit…





Le film poubelle : Deadpool de Tim Miller

  • Facebook
  • RSS Feed
  • Twitter
  • Google
  • LinkedIn

26 réflexions au sujet de « Florilège 2016 »

  1. Vu aucun des trois, rattrapage à faire !
    Ave César, à revoir car ça m’a pas accroché, je lui laisse une seconde chance.

    Voici le mien:
    1. The Strangers
    2. Premier contact
    3. Frantz
    4. The revenant
    5. Juste la fin du monde
    6. Les huit salopards
    7. Captain Fantastic
    8. Passengers
    9. Star Wars : Rogue One
    10. Les animaux fantastiques

    Pas loin derrière: Spotlight, Conjuring 2, le cas Einfield, 10 Cloverfield Lane, Eddie the Eagle, Inferno, Tu ne tueras point, Midnight special, Comancheria et Green room.

  2. Un Sud-Coréen en tête de liste ! C’est bien. Moi j’ai pas un asiatique cette année à faire apparaître, c’est nul.

    Je suis content de voir chez toi le Ozon en bonne position (et avant The revenant !).

    Premier contact, j’y réfléchis encore et je me dis qu’il mériterait bien sa place, notamment pour sa sobriété et Amy Adams que décidément j’aime beaucoup.

  3. Bon je me suis trop précipité: l’année n’est pas terminée après tout ! Je suis allé voir Passengers, il est très bon, du coup, peux-tu me l’intercaler en 8ème place ? Très bonne ambiance, on est en plein dedans (surtout dans la grande salle du Gaumont: top) et puis je ne connaissais pas le sujet avant d’y aller, ce que j’aime. L’histoire est bien ficelée, seul bémol la fin est un peu trop attendue (mais je ne dévoile rien) et… La musique sur le générique de fin est horrible et casse toute l’ambiance ! Heureusement, c’est juste en dehors du film 😉

    1. J’ai aussi vu Paterson mais j’ai pas accroché: que c’est long… Je comprends en revanche que certains ont aimé, mais pour ma part j’ai eu du mal à rentrer dedans, trop monotone et les poésies ne m’ont pas parlé… En revanche, je viens de découvrir Room, acheté récemment, il aurait bien sa place dans le top 10: bouleversant. Le prochain sur ma liste (demain je pense) c’est Julietta que je viens d’acheter. Faut dire que j’en ai pas vu beaucoup en 2016, donc pas mal à rattraper.

  4. Comme je le disais auparavant, j’ai laissé Ma loute à sa pêche à pied (aux pieds ?), à regrets et malgré toute l’admiration que je porte au cinéma de Bruno Dumont (sans doute un de mes réalisateurs préférés français actuels). Je m’en mordrai (mangerai ?) sans doute les doigts en le revoyant un de ces jours.

    Pour le reste, on est bien plutôt sur la même ligne (en ce qui concerne les films passés à ma portée), sauf peut-être le Coen qui ne m’a vraiment pas laissé un souvenir mémorable.

    Grande et belle année ciné à toi.

    1. Je ne pouvais contourner Ma loute, c’est vrai que je ne suis pas grand amateur de comédie (j’ai le zygomatique pas commode), mais je n’ai jamais rien vu de tel au cinéma ! Et son prochain sur un épisode inédit de… Jeanne d’Arc (!)… en film chanté et dansé (!!!), -comme si Dumont tentait de faire la synthèse de mes deux sujets d’intéret du moment- il s’annonce déjà énorme !

  5. Décidément, Midnight Special a la cote chez les blogueurs ! L’ayant découvert tardivement cette année, je lui ai trouvé autant de défauts que de qualités, Jeff Nichols n’étant jamais aussi percutant que lorsqu’il laisse infuser ses personnages dans une lente panique et maintient en hors champ (où à bonne distance du regard) l’irréel et le surnaturel.

    Sinon, bonne année à toi 🙂 Je me suis permis de nourrir ma longue liste de sites à suivre présente sur mon blog en ajoutant un lien vers le tien.

  6. Je n’ai pas vu quatre films sur dix mais je vais les rattraper dans les semaines qui viennent : Suite Armoricaine (même pas sorti en Belgique, dommage), Ma Loute, Rester vertical et Une vie. On partage Frantz de Ozon et The revenant d’Inarritu. Les autres, je les ai plus ou moins bien aimés, certains (Midnight Special de Jeff Nichols, Les huit salopards de Quentin Tarantino) plus que d’autres (Julieta d’Almodovar, Ave César ! des frères Coen).

    J’en profite pour te souhaiter une bonne année ici également 🙂

  7. Ravi pour ma part de trouver Julieta en si bonne position (le film sera ou premier ou deuxième de mon top). Pas le meilleur Almodovar certes, mais le film qui contient pour moi la plus belle idée de cinéma de cette année (le raccord temporel faisant vieillir Julieta d’un coup).

      1. Tu as raison, le thème du temps est d’actualité, cependant dans aucun des films que tu cites (même si j’ai bien aimé Boyhood et Interstellar), il n’est traité par un seul plan comme le fait Almodovar dans Julieta où il illustre d’ailleurs moins une idée relative au temps que l’idée que le sentiment de culpabilité (que ressent Julieta) peut dévorer une vie en lui volant jeunesse et joie de vivre. J’avais d’ailleurs écrit sur cette idée chez moi quand j’ai chroniqué le film.

        PS : il y a aussi Premier Contact de Villeneuve qui traite du temps (pas de manière tout à fait satisfaisante certes), où les Aliens prédisent et vont et viennent dans le temps grâce à leur langage circulaire, capacité dont ils font don au personnage d’Amy Adams à la fin.

  8. Bonjour Ornelune, je suis contente de voir Julieta dans ton « top 3 »: ce film m’a réconciliée avec le réalisateur. Bonne journée et surtout très bonne année 2017.

  9. Ah oui Ma loute ça avait l’air chouette !
    Je vois un petit Top 10 sans Toni Erdmann qui a l’air d’avoir fait l’unanimité dans la blogosphère.
    Et Midnight Special est souvent dans les top sur le net.

    1. Toni Erdmann de Maren Ade fait en effet l’unanimité. Le film ne m’attirait pas vraiment, mais eu égard à sa présence dans de très nombreux classements (vu par exemple dans la plupart de ceux des rédacteurs des Inrocks ou de La 7e obsession), je ne manquerai pas de corriger cet inopportun manque de curiosité !

  10. Allez, je me lance moi aussi:
    1-Les huit salopards
    2-El Clan
    3- Premier contact (The arrival)
    4- The strangers
    5- Captain Fantastic
    6- Comancheria de David Mackenzie
    7- Dernier train pour Busan
    8- Midnight Special
    9- Bone Tomahawk
    10- The Revenant

    Alors un petit avis sur l’année qui vient de s’écouler. Moi qui suis fan de « mad movies« , j’ai été servi cette année. Le fantastique est revenu en force avec des films de qualité, en particulier en provenance de Corée (2 films dans mon top 10). On aurait pu ajouter The Conjuring 2 aussi, James Wan reste un maître dans l’art de faire peur. Le « survival » est aussi en grande forme et je recommande vraiment dans ce genre Bone Tomahawk, un western horrifique qui a obtenu le grand prix cette année au festival du film fantastique de Gerardmer.

    La SF se porte bien aussi avec là aussi 2 films dans mon palmarès (Midnight Special et Premier Contact). Finalement, pratiquement pas de blockbusters dans mon florilège, à l’exception du très bon The Revenant (un survival aussi quand on y pense). Les scénarios, là, c’est un peu faiblard et du déjà vu (bon, les derniers X-Men et Star Trek sont quand même pas mal).

    Et je termine avec mon film poubelle, Suicide Squad (mon dieu, qu’est-ce qui m’a pris d’aller voir ça!)

    1. El clan ne m’avait qu’à moitié convaincu, formellement très bien, un sujet vraiment intéressant, mais dans certaines scènes assez peu « en accord » avec ce sujet justement et du coup maladroit. Je sais aussi que Princecranoir avait été largement plus convaincu que moi par Trapero (pas suffisamment toutefois pour le retenir dans ses 10 de l’année ?).

      Ton commentaire me permet aussi de glisser une précision sur Premier contact que j’aurai pu aussi placer parmi les meilleurs films de l’année. Cependant, sur des thèmes partagés, l’échange pacifique avec des extra-terrestres et le surgissement du merveilleux, Villeneuve doit être comparé au Nichols, et là face au très beau (et pourtant pas parfait) Midnight special, Premier contact perd de son aura.

      Merci aussi Etienne de citer le Dernier train pour Busan, film de zombis engagé !

      1. La présence d’ El Clan dans un best of de l’année permet de mettre un peu en lumière ce film passé sous silence par chez nous, il faut l’admettre. Si je ne l’ai pas retenu dans mon propre florilège, c’est parce qu’il me semblait essentiel d’y faire figurer d’autres titres plus marquants à mes yeux, peut-être aussi moins engagé (même sentiment vis-à-vis du Loach). Je pense également au très touchant L’effet aquatique que j’aurais pu intégrer dans ma liste et qui pourtant reste sur le bord.

  11. Je revois déjà et rattrape ! De revoir le Dolan, Juste la fin du monde, il m’ a fallu lui trouver une place et le hisser dans le top. Je rattrape le Linklater, Everybody wants some !!, très chouette film, tout en correspondance avec Dazed and confused (1993), à placer en onzième position sans doute.

  12. Joli top, ma foi ! Qui donne notamment envie de découvrir le film de Pascale Breton.

    Bien d’accord avec les qualités des quatre films suivants mais beaucoup moins avec The revenant (d’une telle pompe que je le place en tête de mon flop 10) et le film de Xavier Dolan assez insupportable (et pourtant meilleur que Mommy selon moi).

    Il faut absolument que tu découvres Everybody wants Some !!, c’est un petit bijou qui désamorce tous les clichés du films de potes tels qu’on les connaît. C’est absolument rafraîchissant.

    Quant à Deadpool j’ai également fait une overdose de 2nd degré. J’en avais des palpitations à la fin de la séance.

  13. Et alors qu’Isabelle Huppert vient d’être récompensée aux Golden Globes pour son rôle, personne ici pour plébisciter Elle de Verhoeven ?

    Je l’ai vu il me semble chez Strum mais je m’étonne qu’il ne soit pas encore apparu dans les commentaires (Ludo ? Etienne ? Pas assez trouble à votre goût ?).

  14. J’ai failli le mettre pour ma part. Il faisait partie de ma préliste. C’est un bon thriller et un role vraiment taillé sur mesure pour Isabelle Huppert.

  15. Toujours pour évoquer mes rattrapages (fin janvier !) et des films qui n’ont pas été cités sur cette page, vu Manchester by the Sea de Kenneth Lonergan, juste et touchant (même en vf c’est pour dire !) ainsi que Paterson de Jarmush qui transcende par la poésie le quotidien d’un chauffeur de bus indolent et perméable (Adam Driver), beau film sur la gémellité d’une vie qui aurait certainement mérité aussi sa place parmi les films retenus ci-dessus.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *