Adieu Berthe ou l’enterrement de mémé

Bruno Podalydès, 2018 (France)

Entre les obsèques de la grand-mère et les infidélités du pharmacien, quelques tours de prestidigitation et toute la sensibilité de Podalydès opère. On s’amuse des bons jeux de mots et on rie des absurdités marketing. Après le « Brico-dream » de Bancs publics (2009), comment échapper à la décontraction affichée d’« Hop c’est cool, Obsé-cool », pompes funèbres hors concurrence ? Les acteurs réunis sont tous savoureux dans leur registre, Michel Vuillermoz, immensément solennel en directeur de « Définitif », l’autre entreprise mortuaire, ou Pierre Arditi en papa à l’Alzheimer avancé et sur lequel un regard tendre est posé… Même les plus petits seconds rôles participent et ont leur part, comme Jean-Noël Brouté ou Samir Guesmi (Haroun « Taziouf »). Le pharmacien volage, Denis Podalydès, lui, n’est pas jugé. Ses amours sont stables et légers, pluriels et différents. Il vit un amour vif avec Valérie Lemercier (à qui le réalisateur ménage un ou deux moments d’éclats, typiquement « lemerciens »). Mais il reste amoureux d’Isabelle Candelier, avec qui il a une relation rassurante. Denis revient pour ne pas quitter l’une et revient pour rester près de l’autre. Bruno se laisse porter par le courant tranquille de ses histoires remuantes. C’est enfantin, mélancolique, un peu triste et très joyeux, c’est doux, piquant et généreux.

3 commentaires à propos de “Adieu Berthe ou l’enterrement de mémé”

  1. Petite merveille de la comédie funéraire, je rejoins en tous point ce joli texte qui égaye cette période bien sinistre. Pour se remettre les zygomatiques en marche, rendez-vous à l’enterrement de mémé. Hop, c’est fait !

  2. Ta dernière phrase résume bien aussi ce que j’ai ressenti en voyant le film.
    Les acteurs sont excellents,le directeur des Pompes Funèbres a vraiment la tête de l’emploi, Podalydès est génial, jusqu’à la pleureuse du cimetière.
    On oublie souvent que les Pompes Funèbres sont un marché et ce film le rappelle de façon très drôle.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*