The midnight meat train

Ryuhei Kitamura, 2007 (Etats-Unis)

Après la claque reçue par Morse (Tomas Alfredson, 2008), je ne souhaitais pas en rester là dans le domaine du fantastique. Ayant vu que The midnight meat train avait aussi reçu son lot de récompenses au Festival du film fantastique de Gérardmer, il était impossible de passer à côté. Pour tout vous dire, je ne suis pas un fan du genre, mais ce film m’a vraiment scotché. L’intrigue n’a pourtant rien de surprenant. En prenant des personnes en photo, un photographe pense avoir découvert le tueur que l’on surnomme « le boucher ». Il décide donc de le suivre pour s’en assurer. Cela peut paraître banal, ne vous y fiez pas, le film réserve son lot de surprises…

Le spectateur a droit aux scènes gores et le réalisateur n’émet aucune réserve lorsqu’il s’agit de faire couler le sang à flot. Ces scènes sanglantes produisent une ambiance assez angoissante et les effets spéciaux y sont réussis. Je n’avais pas ressenti ça depuis La colline à des yeux (Alexandre Aja, 2006). The midnight meat train dure 1h40 environ et vous tient en haleine de bout en bout. J’aimerai en dire plus, mais comment faire sans passer par la case spoiler ? The midnight meat train est le titre parfait, il s’inscrit dans les meilleurs films gores que j’ai pu voir jusqu’à aujourd’hui. Vous ne serez pas déçu.

3 commentaires à propos de “The midnight meat train”

  1. Erreur de date, c’est bien en 2007 qu’il a été réalisé (je corrige ça de suite). Je l’ai bien vu en Allemagne (en VOST AL^^), il n’est pas sortie au cinéma mais directement en DVD. Est-ce de même en France?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*