Les Misérables

Ladj Ly, 2019 (France)

« Montfermeil, l’abcès en Seine-Saint-Denis, la cité des Bosquets : 9000 habitants, plus d’un tiers de jeunes, 95 % d’origine étrangère, 36 nationalités, plus de la moitié des chômeurs de la commune. Parmi les fléaux, la drogue et les ateliers clandestins. » C’est ainsi que Christine Ockrent présentait la ville de Montfermeil… en 1990 Continuer la lecture Les Misérables

Halloween : la nuit des masques

John Carpenter, 1978 (États-Unis)

Le prologue présente l’origine du mal : face à sa maison, Michael Myers a un regard totalement inexpressif. Âgé d’une dizaine d’années, déguisé en clown pour Halloween et avec un long couteau à la main, il vient de tuer sa sœur. L’origine du mal est assez précisément localisée : une maison individuelle avec façade et perron en bois comme toutes les maisons environnantes, dans la petite ville d’Haddonfield. Haddonfield, Haddonfield… Continuer la lecture Halloween : la nuit des masques

Les étendues imaginaires

Yeo Siew Hua, 2019 (Singapour, France, Pays-Bas)

C’est la nuit dans un cybercafé où l’on se calfeutre. Les néons diffusent une lumière à la fois vive et douce, verte et rose. La langue qu’on entend est étrangère. Dans le fond, le bruit des bulles des aquariums, puis les nappes de clavier s’élèvent et achèvent de nous bercer. Continuer la lecture Les étendues imaginaires

Poltergeist

Tobe Hooper, 1982 (États-Unis)

POLTERGEIST ou
L’AVENEMENT du CAUCHEMAR PAVILLONNAIRE ?

A l’aube des années 1980, et précisément en juin 1982, Steven Spielberg ouvre une fenêtre fantastique sur l’univers suburbain californien et à ses extensions infinies. Continuer la lecture Poltergeist

Dark city (Director’s cut)

Alex Proyas, 1998 (Etats-Unis)

Sorti en 1998 dans l’indifférence la plus totale, Dark City est pourtant aujourd’hui devenu un film culte, essentiellement grâce à sa diffusion vidéo, un peu comme en avait bénéficié Blade runner dans le courant des années quatre-vingts grâce à la VHS. Autre similitude entre les deux œuvres, ce succès a posteriori permit à son réalisateur de sortir en 2008 une version director’s cut, le montage cinéma n’étant, aux dires de son réalisateur, pas complètement satisfaisant. Continuer la lecture Dark city (Director’s cut)