Rencontres du troisième type

Steven Spielberg, 1977 (États-Unis)

Cinq notes de musique rendues à jamais célèbres ou la prouesse de faire, durant plus d’une heure, d’un pâté (de mousse à raser ou de purée) tout le suspense d’une histoire. Après Duel en 1971 ou Les dents de la mer en 1975, ce quatrième long métrage est l’occasion pour Steven Spielberg de faire la démonstration de son savoir-faire et de s’affirmer comme un des fers de lance d’un nouveau et très rafraîchissant ciné-spectacle. Lire plus …

Femme d’à côté, La

François Truffaut, 1981 (France)


Jeunes, Mathilde et Bernard ont connu ensemble des amours tumultueuses. Ils se sont séparés, ont refait leur vie. Bien plus tard, le hasard les rapproche à nouveau. Dans la campagne grenobloise, Mathilde s’installe avec son époux dans la maison voisine de celle de Bernard et de sa femme. La situation est mise en place très explicitement mais une foule de choses reste invisible à l’écran. Avec Le dernier métro (1980) et Vivement dimanche ! (1984), La femme d’à côté fait partie des dernières réalisations de François Truffaut : un cinéma de l’intime, complexe, déployant discrètement sa mise en scène pour renforcer et embellir le sujet. Lire plus …