La rose et la flèche (Robin and Marian)

Richard Lester, 1976 (États-Unis)

Sandra Gorgievski dans un texte intitulé « Réalisme, stylisation et parodie dans le film à sujet médiéval des années 1970 » commençait par dire que cette décennie était marquée par « un renversement des valeurs, la désacralisation des modèles et une libération des mœurs » 1. Alors que les personnages principaux n’y apparaissent pas, l’ouverture tout en symboles de Lester est en cela assez remarquable. Continuer la lecture La rose et la flèche (Robin and Marian)

Laura

Otto Preminger, 1944 (États-Unis)


Pour les dix ans de La Kinopithèque, je propose ici un texte sur Laura, publié à l’automne dernier sur De son cœur le vampire, et qui fait écho à celui de Benjamin, Amours troubles, consacré au même film. Ce qui m’avait frappé en lisant ce dernier et les commentaires l’accompagnant, c’est combien, avec Laura d’Otto Preminger ou La femme au portrait de Fritz Lang, le film noir naissant se découpe déjà, dès 1944 (c’est aussi l’année d’Assurance sur la mort de Billy Wilder), en sous-genres assez clairement marqués. Continuer la lecture Laura

Brigadoon

Vincente Minnelli, 1954 (États-Unis)


CONTE DE FÉES AMBIVALENT ET APPEL DU RÊVE

Un conte de fées ambivalent déguisé en comédie musicale : c’est ainsi que l’on pourrait résumer Brigadoon de Vincente Minnelli, ce maître de l’enchantement. Continuer la lecture Brigadoon