La tendre indifférence du monde (Laskovoe Bezrazlichie Mira)

Adilkhan Yerzhanov, 2018 (Kazakhstan)

Après les paysages glacés de Pologne, la Kinopithèque met le cap sur le Kazakhstan (en été cette fois) grâce au film d’Adilkhan Yerzhanov, dont La tendre indifférence du monde est le sixième long métrage. Bon an mal an, et malgré des moyens dérisoires, le cinéaste Kazakh réussit à produire un film par an, preuve s’il en est que l’on peut exprimer son art et réaliser de très belles choses avec trois bouts de ficelles et un morceau de carton… bon ok, plutôt avec un scénario, une caméra, un bon directeur de la photo et un casting solide. Continuer la lecture La tendre indifférence du monde (Laskovoe Bezrazlichie Mira)

Achille et la tortue

Takeshi Kitano, 2008, sorti en 2010 (Japon)

Après avoir mis tout le monde d’accord avec deux films d’une étonnante maîtrise stylistique et formelle (Sonatine et Hana-Bi, en 1995 et 1997), Takeshi Kitano continue d’explorer cette nouvelle voie grâce à laquelle il espère échapper au carcan dans lequel ses admirateurs et les milieux du cinéma voudraient l’enfermer. Avec Dolls (2002), Kitano avait déjà Continuer la lecture Achille et la tortue

Jugatsu (San tai yon ekkusu jûgatsu)

Takeshi Kitano, 1990 (Japon)

Réalisé entre Violent cop (1989) et A scene at the sea (1991), Jugatsu est le deuxième métrage de Kitano-san. Les composantes propres à l’univers du cinéaste japonais se mettent en place : Jugatsu offre un bouquet d’humour, de violence et de bouts de quotidien. Seule la musique est manquante. Kitano n’a pas encore rencontré Joe Hisaishi… Continuer la lecture Jugatsu (San tai yon ekkusu jûgatsu)

Zatoichi

Takeshi Kitano, 2003 (Japon)

En s’appropriant la légende du héros populaire Ichi le masseur (plusieurs films et une série télévisée ont rendu le personnage célèbre au Japon dans les années 1960 et 1970), Takeshi Kitano réalisateur s’attaque à un genre cinématographique nouveau pour lui, le chanbara (le film de sabre nippon). Comme dans ses films de yakuzas, violence, honneur et humour sont les maîtres mots de son récit. Continuer la lecture Zatoichi