Miss Peregrine et les enfants particuliers

Tim Burton, 2016 (États-Unis)

miss-peregrine

SALUTAIRES PÉRÉGRINATIONS ?

Drôle de mélange que ce film, comme si Burton avait voulu recréer en adaptant ce récent roman de Ransom Riggs (2012) son propre Labyrinthe de Pan (2006) et y avait perdu ses habituels êtres particuliers, Lire plus …

Coin géo : Matthieu Orléan et « La géographie imaginaire des films de Tim Burton »

Tim Burton : un regard en arrière

Edward-geographie-imaginaire

A l’occasion de l’exposition consacrée à Tim Burton à la Cinémathèque française de mars à août 2012 (reprenant celle créée par le MoMa à New York en 2009), Matthieu Orléan a donné une conférence sur « La géographie imaginaire des films de Tim Burton : de Burbank à New Holland ». Lire plus …

Frankenweenie

Tim Burton, 2012 (États-Unis)

Frankenweenie

Avec deux boulons plantés dans le cou d’un Frankenweenie jadis enterré par Disney, ainsi qu’une énergie nouvelle dont la recharge a pu paraître un brin longuette (entre Sleepy hollow en 1999 et Sweeney Todd en 2008), Tim Burton transforme le court de ses débuts en un long animé tout à fait réjouissant. Lire plus …

Sweeney Todd, le diabolique barbier de Fleet Street

Tim Burton, 2008 (États-Unis)

Quelques mois après l’avoir vu, je constate que tout le sang déversé à l’écran par les bobines du dernier Tim Burton n’a pas encore entièrement séché. Le petit plaisir que j’ai eu à voir Sweeney Todd n’est en rien altéré par le laps de temps écoulé ni par le chemin du film dans mon esprit. Pour concocter ses mixtures gothico-fantaisistes, dont certaines furent très savoureuses, le réalisateur dégingandé à la coiffure expérimentale Lire plus …