Dark city (Director’s cut)

Alex Proyas, 1998 (Etats-Unis)

Sorti en 1998 dans l’indifférence la plus totale, Dark City est pourtant aujourd’hui devenu un film culte, essentiellement grâce à sa diffusion vidéo, un peu comme en avait bénéficié Blade runner dans le courant des années quatre-vingts grâce à la VHS. Autre similitude entre les deux œuvres, ce succès a posteriori permit à son réalisateur de sortir en 2008 une version director’s cut, le montage cinéma n’étant, aux dires de son réalisateur, pas complètement satisfaisant. Continuer la lecture Dark city (Director’s cut)

Le mystère Jérôme Bosch (El Bosco, El jardín de los sueños)

José Luis Lopez-Linares, 2016 (Espagne, France)


Le mystère Jérôme Bosch n’est pas Le mystère Picasso de Clouzot (1955), à savoir une réflexion possible sur la création artistique. Le documentaire de José Luis Lopez-Linares n’est pas davantage une enquête Continuer la lecture Le mystère Jérôme Bosch (El Bosco, El jardín de los sueños)

Alien : Covenant

Ridley Scott, 2017 (États-Unis)

« Nous n’éprouvons par d’horreur
parce qu’un sphinx nous oppresse,
mais nous rêvons un sphinx
pour exprimer l’horreur que nous éprouvons »
J. L. Borges, Ragnarok,
dans L’Auteur et autres textes, Paris, Gallimard, 1965

Continuer la lecture Alien : Covenant

Les Nibelungen

Fritz Lang, 1924 (Allemagne)

Bien avant l’adaptation de l’œuvre de J. R. R. Tolkien par le très fidèle Peter Jackson (la trilogie du Seigneur des anneaux, 2001-2003), Fritz Lang s’appropriait l’épopée médiévale allemande des Nibelungen (le Nibelungenlied dont la tradition, dans les manuscrits, semble se fixer au XIIIe siècle) et signait en 1924, en un extraordinaire diptyque de presque cinq heures, une œuvre épique empreinte de merveilleux. Continuer la lecture Les Nibelungen

L’homme qui venait d’ailleurs (The man who fell to earth)

Nicolas Roeg, 1976 (États-Unis, Royaume Uni)

Dans L’homme qui venait d’ailleurs, ce n’est pas la pomme qui tombe par terre, c’est Thomas Newton qui tombe du ciel. Ce Newton-ci est interprété par David Bowie. L’artiste ne s’est pas encore installé en Allemagne et n’a donc pas encore entrepris sa fameuse Continuer la lecture L’homme qui venait d’ailleurs (The man who fell to earth)