Cœur de verre

Werner Herzog, 1976 (Allemagne)

« Dans les procédés de l’art, on trouvera sous une forme atténuée, raffinée et en quelque sorte spiritualisée, les procédés par lesquels on obtient ordinairement l’hypnose »

H. Bergson cité par E. André dans « Logique d’images. Du rêve, des sommeils et de l’art », dans Marie Martin et Laurence Schifano (dir.), Rêve et cinéma, 2012, p. 276.

« Le verre est un corps diaphane, amené artificiellement à la nature de la quintessence. […] Si tu veux faire de la couleur rubis, pour vingt parts de ce verre, prends une part de limaille de fer. Pour le balais, pour vingt parts de verre, mets une demi-part de battitures de fer »

Guillaume Sedacer, Sedacina, chap. XXII, Le verre, sa nature et ses différents traitements, dans P. Barthélemy, La Sedacina ou l’œuvre au crible, 2002, vol. II, p. 164, 166.

Il n’y a rien sur Cœur de verre dans le Cinema Hermetica de Pacôme Thiellement. Continuer la lecture Cœur de verre

Spider-man : new generation (Spider-Man: into the Spider-verse)

Bob Persichetti, Peter Ramsey, Rodney Rothman, 2018 (États-Unis)

WHAT’S UP DANGER

Spider-Man: into the Spider-verse accomplit au moins deux exploits : celui de s’appuyer sur un scénario intelligent qui donne enfin sa chance à l’ado porto-ricain Miles Morales (apparu pour la première fois sur papier en 2011), et celui de pousser l’animation dans une déflagration pop tout à fait stupéfiante. Continuer la lecture Spider-man : new generation (Spider-Man: into the Spider-verse)

Dark city (Director’s cut)

Alex Proyas, 1998 (Etats-Unis)

Sorti en 1998 dans l’indifférence la plus totale, Dark City est pourtant aujourd’hui devenu un film culte, essentiellement grâce à sa diffusion vidéo, un peu comme en avait bénéficié Blade runner dans le courant des années quatre-vingts grâce à la VHS. Autre similitude entre les deux œuvres, ce succès a posteriori permit à son réalisateur de sortir en 2008 une version director’s cut, le montage cinéma n’étant, aux dires de son réalisateur, pas complètement satisfaisant. Continuer la lecture Dark city (Director’s cut)

Le mystère Jérôme Bosch (El Bosco, El jardín de los sueños)

José Luis Lopez-Linares, 2016 (Espagne, France)

Le mystère Jérôme Bosch n’est pas Le mystère Picasso de Clouzot (1955), à savoir une réflexion possible sur la création artistique. Le documentaire de José Luis Lopez-Linares n’est pas davantage une enquête Continuer la lecture Le mystère Jérôme Bosch (El Bosco, El jardín de los sueños)

Alien : Covenant

Ridley Scott, 2017 (États-Unis)

« Nous n’éprouvons par d’horreur
parce qu’un sphinx nous oppresse,
mais nous rêvons un sphinx
pour exprimer l’horreur que nous éprouvons »
J. L. Borges, Ragnarok,
dans L’Auteur et autres textes, Paris, Gallimard, 1965

Continuer la lecture Alien : Covenant