Sâdhu

Gaël Métroz, 2012 (Suisse)

 

Gaël Métroz nous raconte la quête spirituelle de Suraj Baba, Sâdhu*, qui vit en ermite depuis 8 ans dans la région de Gangotri (source du Gange). De leur rencontre naît une aventure puissante qui ne laisse pas indifférent.

Être un saint homme ou un homme bien ? Suraj Baba est à la recherche de la vérité. Il a fait le tour de la question dans sa grotte et se rend, grâce à Gaël, à la Kumbha Mela (la plus grande fête religieuse du monde hindouiste) sûr d’y trouver une réponse. Ses convictions vont s’effondrer les unes après les autres, le poussant à explorer encore et toujours. Il est taraudé par l’idée de changer de vie mais aussi de quête. Doit-il être un saint homme ou un homme bien…

Nous l’accompagnons ainsi à travers des paysages sublimes jusqu’aux lacs sacrés de Damodar au Tibet en passant par l’Inde du Nord et le Népal. Suraj Baba est attachant, on a envie à la fois d’en savoir plus sur cet homme, sa vie, comprendre ses contradictions et son devenir. Le documentaire nous renvoie également à nos propres aspirations. Soulignées par une belle bande son, les images réalisées par Gaël Métroz sont un enchantement. Je n’en dévoile pas plus, courrez voir le film.

* Du sanskrit « homme de bien, Saint Homme », le sâdhu fait vœux de pauvreté et chasteté (dossier de presse du film).

Une réponse à “Sâdhu”

  1. Je vois sur le site du film que le réalisateur suisse avait précédemment suivi les traces de Nicolas Bouvier dans Nomad’s land en 2008 : Iran, Pakistan, Sri Lanka . De plus tu parles d’une belle bande son, toujours sur le site, on peut en écouter des morceaux.

    A propos de Suraj Baba, on dirait un peu le sage mystérieux du Narcisse noir de Powell et Pressburger (1947). Mais le genre est tout autre.

    Merci pour la découverte.

Répondre à Benjamin Annuler la réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*