Sâdhu

Gaël Métroz, 2012 (Suisse)

 

Gaël Métroz nous raconte la quête spirituelle de Suraj Baba, Sâdhu*, qui vit en ermite depuis 8 ans dans la région de Gangotri (source du Gange). De leur rencontre naît une aventure puissante qui ne laisse pas indifférent.

Être un saint homme ou un homme bien ? Suraj Baba est à la recherche de la vérité. Il a fait le tour de la question dans sa grotte et se rend, grâce à Gaël, à la Kumbha Mela (la plus grande fête religieuse du monde hindouiste) sûr d’y trouver une réponse. Ses convictions vont s’effondrer les unes après les autres, le poussant à explorer encore et toujours. Il est taraudé par l’idée de changer de vie mais aussi de quête. Doit-il être un saint homme ou un homme bien…

Nous l’accompagnons ainsi à travers des paysages sublimes jusqu’aux lacs sacrés de Damodar au Tibet en passant par l’Inde du Nord et le Népal. Suraj Baba est attachant, on a envie à la fois d’en savoir plus sur cet homme, sa vie, comprendre ses contradictions et son devenir. Le documentaire nous renvoie également à nos propres aspirations. Soulignées par une belle bande son, les images réalisées par Gaël Métroz sont un enchantement. Je n’en dévoile pas plus, courrez voir le film.

* Du sanskrit « homme de bien, Saint Homme », le sâdhu fait vœux de pauvreté et chasteté (dossier de presse du film).

Une réponse à “Sâdhu”

  1. Je vois sur le site du film que le réalisateur suisse avait précédemment suivi les traces de Nicolas Bouvier dans Nomad’s land en 2008 : Iran, Pakistan, Sri Lanka . De plus tu parles d’une belle bande son, toujours sur le site, on peut en écouter des morceaux.

    A propos de Suraj Baba, on dirait un peu le sage mystérieux du Narcisse noir de Powell et Pressburger (1947). Mais le genre est tout autre.

    Merci pour la découverte.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*