Rec

Paco Plaza, Jaume Balaguero, 2007 (Espagne)

Récemment, dans le genre « horreur, fantastique, épouvante », on a eu droit à Cloverfield (Matt Reeves) et Orphelinat (Juan Antonio Bayona). [Rec] est espagnol comme L’orphelinat, et a été tourné de façon documentaire – film amateur comme Cloverfield. [Rec] est cependant un cran au-dessus en matière de frisson et d’horreur ! L’histoire est simple et le scénario bien trouvé (même si une surprise vous attend dans le dernier quart d’heure… de pure terreur !) : une journaliste, accompagnée de son cameraman, fait un reportage pour une émission intitulée « Pendant que vous dormez », qui a pour thème les activités nocturnes diverses. Et pour leur prochaine émission, elle n’a pas choisi de filmer un boulanger ou un veilleur de nuit mais une équipe de pompiers. Le début est calme, trop calme, et la caserne est bien partie pour une nuit de routine avant que la sirène ne retentisse : une équipe part vers un immeuble où des habitants ont entendu des cris. Arrivés sur place, c’est un peu la panique générale, un policier tente de calmer le voisinage et personne ne sait trop ce qui se passe vraiment : apparemment une personne âgée, qui vit seule et sort peu, n’arrête pas de hurler. En montant à son étage, les pompiers la retrouvent en sang ; elle se jette sur l’un d’entre eux et le mord violemment… Jusqu’à lui arracher la moitié de la joue ! N’arrivant pas à la calmer, la vieille étant prise d’une crise d’hystérie particulièrement violente (peut-être due à la sortie repoussée du prochain Frank Michael ? On n’en sait rien à ce stade du film…), ils redescendent les escaliers à vive allure pour pallier au plus urgent : soigner le blessé. Et là, ils s’aperçoivent que l’immeuble vient d’être bouclé par la police, sans savoir du tout pourquoi ! Apparemment une histoire de virus particulièrement contagieux qui se transmet par la salive…

Décidément, ces derniers temps, les Espagnols deviennent les maîtres du cinéma d’horreur et [Rec] place vraiment la barre très haut en matière de « film qui fait vraiment peur » ! [Rec] nous plonge dans l’effroi et le stress permanent et maintient une tension constante tout du long : d’abord enfermés, les survivants sont tour à tour contaminés, les lieux où se réfugier se font de plus en plus rares et confinés jusqu’à ce que l’étau se resserre dans un final absolument terrifiant qui dévoile enfin les origines de ce mal inconnu ! Avec ce genre de film, il est impossible de ne pas établir de comparaison avec le fameux Blair witch project (Daniel Myrick et Eduardo Sanchez, 1999). La formule petit budget, acteurs hyper réalistes, effets spéciaux invisibles et scénario simple, mais « presque » possible, est ici pleinement maîtrisée pour un cauchemar à yeux ouverts !

Nous débattions il y a peu sur les zombies (Je suis une légende de Francis Lawrence, 2007), ceux présents dans ce film sont parmi les plus vraisemblables et les plus « réalistes » jamais vus ! Si vous voulez vraiment avoir peur, où être carrément terrifiés, je pense qu’il est difficile de faire plus efficace que [Rec] !

2 commentaires à propos de “Rec”

  1. J’ai vu le film la semaine dernière et j’ai plutot aimé. J’ai également apprécié les effets de peur montant peu à peu tout au long du film et les références mystiques de la fin. L’histoire n’est pas très originale et s’inspire du Projet Blair witch cité plus haut et, encore une fois, de 28 jours plus tard pour la vision réaliste des zombis. Certains trouveront aussi incohérent que les journalistes continuent de filmer malgré les cadavres et les monstres présents autour d’eux. Malgré tout, l’ambiance claustrophobique et le suspense haletant font que l’on suit ce petit bijou de terreur sans déplaisir.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*