La Kinopithèque, florilège 2010

La Kinopithèque, florilège 2010

Nous avons tout d’abord cru qu’il serait difficile en 2010 de concurrencer la production de l’année précédente. D’autant plus que nous avions arrêté notre choix des « dix » alors qu’il nous restait à voir deux chefs-d’œuvre diffusés un peu tard dans nos froides campagnes, Tetro de Coppola et Vincere de Bellochio. En repensant à Tokyo sonata de Kurosawa, aux Étreintes d’Almodovar, à Romy sous l’œil de Clouzot… Tous ces films solides et magnifiques s’imposent encore. Néanmoins, à la fin du mois de décembre 2010, il n’est pas si malaisé de choisir dix nouveaux titres dont la diversité ravit.

Selon la sélection qui suit, l’année est moins hollywoodienne que la précédente bien que nous cédions encore devant le « spectacle d’auteur ». Alors, pourquoi Inception en première place ? Pour toute l’excitation suscitée et les passionnantes conversations qui en ont découlé. Oui, mais c’est le cas des neuf autres. Parce qu’il peut s’agir en seconde lecture d’une métaphore sur le cinéma et que ces films vampires, se nourrissant de cinéma tout en enrichissant le cinéma, sont les plus à mêmes de nous animer. Oui, mais c’est le cas de Boonmee, des Amours ou du Ghost writer. Parce que Nolan trouve son originalité en faisant un film qui, tout en s’appuyant sur la mondialisation, est une descente stratifiée dans l’intime ; que ce repli intérieur matérialise le dédale de nos esprits ; et, de façon générale, que la richesse du métrage dépasse son projet.

Aux côtés de la pompe de Nolan, il nous plaît de placer le merveilleux thaïlandais de Weerasethakul (la palme de Cannes), Boonmee et son crépuscule silencieux qui nous fascine tout autant mais différemment.

Ailleurs, les amours ne sont pas heureuses. Celles de Keats et Fanny gâchées par leur condition sociale et déchirées par la maladie. Celles de Dolan sont plus réjouissantes mais imaginaires. De son côté, la princesse reste seule. Les tableaux politiques de Polanski et de Godard sont assez peu portés sur l’utopie. La société exposée par les Sud-Coréens fait frémir. Enfin, dans une scène intense et magnifique, les jouets glissent vers la mort et, le regard troublé, se résignent à l’abandon. Heureusement, Weerasethakul nous donne à voir l’autre côté et Nolan, par inception, nous faire croire à autre chose.

1- Inception (Christopher Nolan)
2- Oncle Boonmee, celui qui se souvient de ses vies anterieures (Apichatpong Weerasethakul)
3- The ghost writer (Roman Polanski)
4- Les amours imaginaires (Xavier Dolan)
5- Bright star (Jane Campion)
6- Toy story 3 (Lee Unkrich)
7- La princesse de Montpensier (Bertrand Tavernier)
8- Poetry (Lee Chang-Dong)
9- Film socialisme (Jean-Luc Godard)
10- Mother (Bong Joon-ho)

Sur la quarantaine de films vus en salle en 2010, deux films poubelles ex aequo : La rafle (Rose Bosch) et Twilight 3 : hésitation (David Slade).

25 commentaires à propos de “La Kinopithèque, florilège 2010”

  1. J’aurai deux films en commun avec Benjamin : Mother et Bright star.
    Il y a ceux que je n’ai pas vu : le Godard (j’ai eu un peu peur), le Dolan (la faute à Ran qui m’en a dissuadé, mais je me laisserai peut-être tenter) et le Tavernier (problème d’emploi du temps cette fois).

    Il y a ceux que j’ai bien aimé mais pas assez pour un top 10 :
    le Nolan (un avion qui accélère sur la piste mais qui refuse de décoller à la fin), le Weerasethakul et le Polanski (ils sont à la porte du top 10, l’un pas facile d’accès, l’autre un poil trop). Ensuite, plus le temps passe plus je me rends compte que le dernier Pixar est loin de m’avoir ému et Poetry, je l’ai trouvé un peu trop lourd.

    Avec Etienne, un seul film en commun, le Scorsese bien sûr !

  2. Effectivement, trois films en commun avec Benjamin et comme Poetry est mon 11ème (j’ai préféré de peu un autre film coréen, le plus discret film de Hong Sang-Soo Les femmes de mes amis), c’est avec ce classement que je me sens le plus proche (à part peut-être le Tavernier qui me donne des frissons dans le dos rien qu’en voyant sa bande-annonce!)
    Comme Nolan, je n’ai que le Scorsese en commun avec Etienne et Eric et ce dernier devrait être durement châtié pour sa remarque désobligeante sur le film de frères Coen 🙂
    Excellente année à toute l’équipe.

  3. @ Nolan : Godard t’effraie, moi aussi ; mais Film socialisme (ainsi que les devoirs maison proposés par Vincent d’Inisfree) m’engage maintenant à voir Histoire(s) du cinéma (1998). J’ai l’impression que de toute sa filmographie ses Histoire(s) correspondent le plus avec Film socialisme. Concernant Boonmee, j’étais de ceux qui se sont précipités sur le décorticage, mais Romain a raison, pourquoi ne pas simplement se laisser submerger ?

    @ Ed(isdead) : que ton avis sur Inception déjà m’intéresse ! Et oui, 5 films en commun je n’ai pas trouvé mieux en parcourant les pages de nos amis blogueurs.

    @ Ran : ah, si je n’avais vu La rafle après avoir démonté le bande-annonce je me serais fait méchamment taper sur les doigts ! Et le hasard (et Kinok ! merci Laurent) me faisait en même temps découvrir Allemagne, mère blafarde. D’inscrire les deux films en opposition a été enrichissant. Etienne et quelques autres m’encouragent à présent à voir Elle s’appelait Sarah… Allez au travail !

    @u cher Dr, nous commençons à entretenir une belle relation d’attirance (les films asiatiques cités, Godard, Demy, Rollin…) – répulsion (Montpensier, Honoré…). Que de plaisants échanges en prévision !

  4. 3 en commun avec toi Benjamin (c’est décidément une constante sur tous les classements que je commente!). Mother et Bright star aurait pu figurer dans mon top et j’avais plutôt aimé Poetry. Je dois dire en revanche que j’ai franchement détesté Les amours imaginaires et que j’ai un préjugé très négatif à l’égard du Tavernier (qui ne demande qu’à être contredit :)) 4 en commun avec Eric et Etienne, grâce à Bad lieutenant et Des hommes et des dieux

    Bonne année de cinéma à toute l’équipe…

  5. L’intérêt de ces classements est aussi de voir quels films pourraient susciter le débat: par exemple, c’est dommage qu’aucun article sur A serious man des frères Coen n’ait paru sur le site, car moi aussi je suis tout choqué de le voir parmi les films-poubelle d’Éric (je viens même d’acheter le dvd, le seul film de 2010 que j’aurai acquis).

  6. Romain, que fais-tu à commenter ici alors que ton classement ne m’est toujours pas parvenu ! :p
    Et je crois que le Champomy fait encore effet après les fêtes pour que tu n’ais pas vu la note de Ludo sur le Coen (en revanche pas encore de débat sur ce site à son propos, c’est vrai).

  7. Bon, je me sens un peu bête pour l’article de Ludo, qui semble aller dans le même sens qu’Éric (je ne l’avais pas lu comme j’avais prévu d’aller voir le film, si ça peut m’excuser). En revanche, il y a eu un problème de fichier pour mon top 10, que je renvoie.

    Je posterai un commentaire sur l’article A serious man pour me rattraper après l’avoir revu!

  8. Pas vu assez de films pour même me payer le luxe d’un film poubelle, mais j’aime assez le concept 🙂
    Mais surtout, une belle et bonne année à toute l’équipe, des films, toujours des films encore des films et… des devoirs de vacances !
    Amicalement.

  9. Je corrige un point de mon commentaire : faisant le tour des tops publiés sur nos blogs amis, je me rends compte que 5 films en commun avec Benjamin, c’est mieux que pas mal.

    C’était même le maximum… jusqu’à ce que je prenne connaissance de celui de Romain, encore plus « compatible » avec le mien : 6 amours partagés (et un Beauvois qui m’a plu aussi, un Nolan et un Herzog que je n’ai pas vus… ne reste que le Claire Denis, qui m’a laissé un brin sceptique sans me déplaire véritablement). Et j’allai oublier le même manque d’intérêt pour Mammuth !

  10. @Vincent
    Oui, merci pour les devoirs de vacances !

    @ Ed(isdead)
    Je suis sûr que si tu avais fait un effort pour voir La rafle, nous aurions à nouveau partagé un même avis.

    Qui a dit que j’étais lourd avec ce film ?

  11. Voilà mon TOP 10 de l’année, toujours difficile à établir… Certains suivent de près parmi les 63 films -très précisément- vus en 2010 et il reste toujours probable qu’après avoir revu certains films, ce classement sera obsolète ! D’une manière générale, malgré de très bons films, je n’ai pas ressenti l’ampleur d’un Ruban blanc, There will be blood ou Into the wild, mes films fétiches de 2008/2009. Néanmoins, j’ai beaucoup aimé, adoré même, Les petits mouchoirs que j’ai mis en première place après deux visionnages. Un film qui m’a beaucoup fait rire, ému, touché… Voilà le cinéma français que personnellement j’apprécie. Ensuite, ex aequo je dirais Shutter Island et Inception pour deux plongées magistrales dans les méandres de la folie et de l’inconscient (entre autres) avec ces deux films dont la similitude des sujets m’a laissé songeur: même acteur principal, musiques parfois très proches, même sujet (le deuil d’une épouse décédée dans des circonstances tragiques à travers des thérapies très originales qui induisent le spectateur en erreur et au cœur même de la folie du sujet visé à être soigné). Troublant. Deux œuvres magistrales. Ensuite le fabuleux The ghost writer (récemment acquis en vidéo, à revoir vite !) et une belle surprise avec vraiment un des meilleurs films vus cette année: Dans ses yeux, que j’ai adoré. Le déjanté « geekesque », mais loin d’être bête, Kick-Ass m’a aussi très convaincu.

    Et ensuite, le classement fut difficile avec beaucoup de films qui m’ont parlé, à des niveaux différents: Biutiful« >Biutiful, interprétation exceptionnelle de Javier Bardem et une façon de filmer sublime, le très touchant Invictus, le plus musical Crazy heart avec un des meilleurs Jeff Bridges selon moi, et le récent Another year avec des acteurs époustouflants de réalisme et d’humanité. Très près derrière : White night weeding, L’homme qui voulait vivre sa vie, Brothers, La comtesse ou encore Anvil ! Et finalement tellement d’autres bons films : Sherlock Holmes, Tamara Drewe, In the air, Elle s’appelait Sarah
    Et pour le moment, le meilleur film de 2011 reste Somewhere, le dernier Sofia Coppola… Car c’est le seul vu depuis le début de l’année 😉 Excellentes séances à toutes et à tous.

    1. Les petits mouchoirs
    2. Shutter Island
    3. Inception
    4. The ghost writer
    5. Dans ses yeux
    6. Kick-Ass
    7. Biutiful
    8. Invictus
    9. Crazy heart
    10. Another year

  12. @ Wilyrah et neil, encore A single man et je vois à peine de quoi il s’agit…

    @ Ludo, Dans ses yeux dans ton classement fera plaisir à pas mal parce qu’il apparaît quelques fois dans les tops de nos voisins blogueurs (mais inconnu pour moi). Kick-Ass c’est pas l’envie qui me manquait (comme Scott Pilgrim, mais pas trop dans les goûts du coin…).

    Enfin Another year, c’est aussi un regret de 2010 (comme Tetro l’an passé). Je découvrirai sûrement Another year en février ici…

  13. Dans ses yeux apparait en seconde position dans mon classement, il sera rediffusé très prochainement (vers la mi-janvier) par une chaine de cinéma (en face de la Fnac à Toulouse), l’occasion de voir ou revoir ce grand film. Je suis étonné du classement élogieux donné par plusieurs d’entre vous au film des frères Coen, pourtant mon ressenti ne semblait pas être décalé par rapport à la salle ; je suis peut-être passé au travers… Quel dommage Benjamin pour Tetro, sublime visuellement !

    @ Ludo, Invictus était pour moi sorti en 2009 mais après vérification, c’est bien 2010… Je le rajouterai donc en ex aequo sur la dixième marche. Par contre pas d’accord mais alors pas du tout pour ta première place ! Un film pompeux avec des personnages caricaturaux à souhait, une grande déception de cette fin d’année 2010 pour moi, amoureux du Cap Ferret (mais ne devions nous pas nous y attendre avec G. Canet ?) .

  14. Les classements reflètent les goûts de leurs auteurs, c’est tout ! Et c’est enrichissant de les partager. Mon classement n’est donc pas « les meilleurs films de l’année » (et là on peut ne pas être d’accord) mais « les films que j’ai préféré » et dans ce cas là il n’y a pas à être d’accord ou pas: c’est juste ma liste perso, point 😉

  15. Oh là! Je respecte ta liste, il s’agissait juste d’avoir un échange d’idées, un débat ce qui me semble être l’un des intérêts du blog. Le ton était certes propice à la réaction mais je n’attendais pas celle-ci de ta part (tu nous as habitué à mieux:-)).
    De mon côté j’ai accepté l’échange concernant A serious man, j’ai d’ailleurs mérité un châtiment pour l’avoir classé en « film poubelle »…
    Pour finir heureusement que tous les goûts existent, quelle tristesse si nous avions tous le même classement ! Voilà comme tu le dis si bien : c’est tout, point !

  16. Ah dsl si je vous ai habitué à mieux ! Je disais simplement qu’il n’y a pas à être d’accord ou pas avec un classement personnel, après rien n’empêche de le commenter/critiquer évidemment !

Répondre à Vincent Annuler la réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*