Iron Maiden : flight 666

Sam Dunn, Scot McFadyen, 2009 (États-Unis)

Ce n’est pas la première fois qu’un documentaire sur un groupe de rock sort au cinéma. Ainsi, Martin Scorsese avait réussi son pari de suivre les Rolling Stones dans Shine a light. C’est, cette fois, deux réalisateurs canadiens quasi-inconnus du grand public, Sam Dunn et Scott Mcfadyen, qui s’attaquent à un mythe du heavy metal : Iron Maiden. Il s’agissait de suivre le groupe britannique lors de leur dernière tournée mondiale : vingt-trois dates à travers le monde pour un total de cinquante mille kilomètres parcourus en quarante-cinq jours ; voilà pour les chiffres.

Plus qu’un simple documentaire sur le groupe (ce dernier ne veut pas vraiment se mettre en avant et ses membres restent très discrets sur leur vie privée), le contenu du film s’axe davantage sur les fans et sur le phénomène Iron Maiden dans le monde. Car on a du mal en France à imaginer ce que c’est. En effet, dans notre pays, il faut bien le dire, ce groupe fondé en 1975 par le bassiste Steve Harris et le guitariste Dave Murray, connaît un succès bien moindre que dans de nombreux autres pays. C’est ainsi que l’on voit des foules déchaînées acclamer Iron Maiden aux Etats-Unis, en Australie mais aussi dans des contrées plus inattendues comme le Costa-Rica ou l’Inde. Le documentaire s’attarde donc sur des personnes vouant un véritable culte à leur groupe favori, parfois à l’extrême (tel ce fan colombien en larmes après avoir réussi à attraper une baguette du batteur ou ce prêtre brésilien montrant son corps tatoué entièrement à l’effigie du groupe).

Flight 666 permet aussi de voir Maiden dans l’ambiance de cette tournée, de manière limitée toutefois (le clou reste le chanteur Bruce Dickinson pilotant l’avion « Ed Force One »), voire parfois agaçante (Steve Harris, Dave Murray, Adrian Smith, Nicko McBrain, Janick Gers et Dickinson s’envoyant des fleurs, cela sonne faux).

Malgré tout, sans égaler Metallica : some kind of monster (Joe Berlinger, Bruce Sinofsky, 2004), Flight 666 est globalement réussi et l’édition DVD propose par ailleurs de larges extraits live d’une grande qualité sonore.

RSS
Follow by Email
Twitter
Visit Us

3 commentaires à propos de “Iron Maiden : flight 666”

  1. Après Metal: a headbanger’s Journey (2005) et Global metal (2007), voici le nouveau film des Canadiens Sam Dunn et Scot Mc Fadyen, celui-ci s’intitule Flight 666 et est consacré au plus grand groupe de Metal, j’ai nommé IRON MAIDEN.

    Alors calez vous bien dans votre siège et bienvenue à bord de l’Ed Force One, un Boeing 757 spécialement aménagé et personnalisé aux couleurs de la vierge de fer, avec aux commandes un pilote qui n’est autre que…. Bruce Dickinson.

    Flight 666 – The Film n’est pas le simple DVD musical habituel, il s’agit en fait d’un documentaire relatant la tournée Somewhere back in time tour; quelques chiffres s’imposent pour vous situer un peu la chose : 23 concerts, 70000 km parcourus sur 5 continents, allant de l’Inde au Canada en passant par l’Amérique du Sud, le Japon, l’Australie et les Etats-Unis. Des moyens techniques impressionnants: 12 tonnes de matériel nécessaire à la mise en scène et au bon déroulement de chaque concert. On assiste aux préparatifs, tout comme aux days off où chacun vaque à ses occupations (Golf, Football, Tennis…) afin de se détendre au mieux.

    On y découvre un groupe simple et uni, sans la moindre pression à l’horizon ! Un groupe mondialement reconnu qui à chaque escale est adulé par un public de folie. Il faut voir l’accueil réservé au groupe lors de ses concerts Sud-américains (notamment au Chili où le groupe n’avait encore jamais joué, générant une attente incroyable chez ces fans qui voient enfin leur rêve se réaliser, au Costa-Rica ou en Colombie où les fans n’hésitent pas à camper une semaine à l’avance devant le lieu du concert) pour comprendre cette relation qui unit le groupe et son public. Des fans qui tiennent une grande place sur ce documentaire, à travers de nombreux témoignages, souvent émouvants, de fans qui pleurent de joie après un concert du groupe, ou pour avoir récupérer une simple baguette de Nicko Mc Brain, ou encore ce prêtre brésilien recouvert de 162 tattoos à l’image de Maiden…
    Un second DVD vient compléter ce Flight 666, où l’on retrouve un live de 16 titres + l’intro « Churchill’s Speech » filmée dans 16 lieux où le groupe s’est produit durant ce Somewhere back in time tour.

    Un document parfait qui permet de pénétrer les coulisses d’une tournée mémorable où tout n’est que gigantisme et démesure…. Quand je vous dis qu’il s’agit du plus grand groupe de Heavy Metal !!!!

  2. La version bluray de ce documentaire musical est assez énorme avec une qualité visuelle et sonore vraiment sans équivalent. Le reportage est très bien fait, très bien filmé (notamment les plans en avion assez incroyables !) et en plus les extraits musicaux sont plutôt longs, ce qui est d’autant plus appréciable. La ferveur des fans, surtout en Amérique du Sud, est monstrueuse et certains concerts assez gigantesques. On connait les morceaux par cœur, mais ce genre de reportage est toujours bien appréciable. Du tout bon.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

*