Cowboys & envahisseurs (Cowboys & Aliens)

Jon Favreau, 2011 (États-Unis)

De l’unité américaine contre l’envahisseur étranger, cette fois cowboys et Indiens de tout poils sont côte à côte pour lutter contre des aliens orpailleurs. La confrontation des univers western-SF n’est pas nouvelle : on peut évoquer Wild wild west (Sonnenfeld, 1999) ou Retour vers le futur III (Zemeckis, 1990). Peut-être Aja empruntera-t-il aussi aux deux genres pour son adaptation de Cobra (2013).

Justicier amnésique (Daniel Craig), fermiers spoliateurs (Harrison Ford, Paul Danno) et simples profiteurs forment donc un front commun avec les Indiens Chiricahua contre des extra-terrestres qui chassent l’humain au lasso par plaisir et pillent leurs réserves d’or. Le scénario est pauvre, sans surprise et, contrairement à Iron Man (2008), Favreau ne maîtrise plus aussi bien son rythme.

Quand les Américains se sont débarrassés des étrangers (merci à Olivia Wilde qui, gentille alien, se sacrifie pour les humains), les fanions aux couleurs des États-Unis sont de sortie et la petite ville troublée profite d’une nouvelle prospérité. Aïe ! Parce qu’en plus la série B aurait quelque chose à dire ?

2 commentaires à propos de “Cowboys & envahisseurs (Cowboys & Aliens)”

  1. On trouvera l’anecdote suivante en lecture courante à propos de ce film : Spielberg (qui produit) aurait demandé à Favreau (avant qu’il ne réalise) de voir ou revoir La prisonnière du désert de Ford (1956) et Rencontres du 3ème type (1977) pour imaginer ce que pourrait devenir Cowboys & Aliens… Wouarf !

Répondre à nolan Annuler la réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*