Cloverfield

Matt Reeves, 2008 (États-Unis)




Cloverfield est un document exceptionnel sur les événements qui ont secoué New York dans la nuit du 22 au 23 mai 2007. Des images spectaculaires des journaux télévisés avaient déjà fait le tour du monde (comme la décapitation de la statue de la liberté) et de nombreux documents amateurs circulent encore aujourd’hui sur le net, mais cette vidéo retrouvée sur les lieux mêmes de la catastrophe par les militaires est vraiment impressionnante, propre à vous couper le souffle et à vous glacer le sang.

Les choses ont bien changé aux États-Unis depuis le drame : désormais le gouvernement semble ne plus rien caché et l’on se doit avant tout de féliciter les dirigeants pour cette politique de transparence. Ainsi donc les services secrets ont décidé de rendre public cet enregistrement vidéo tourné en plein Manhattan lors de ce qu’on a coutume d’appeler « la plus grande tragédie de tous les temps ». Depuis, une grande partie de New York a été rasée, les mentalités ont bien changé et l’heure est à la reconstruction et à l’espoir.

Décidément, rien n’a été épargné à New York : après le 11 septembre 2001, cette horreur que rien ne laissait présager. Tout ce que l’on croyait connaître s’est effondré en quelques minutes. Godzilla était un mythe issu des peurs du peuple japonais, mais cette chose, baptisée Clover, a été pourtant bien réelle. La désolation laissée sur son passage reste une plaie béante. Les survivants qui ont subi son ire en gardent à jamais le traumatisme. Ironie du sort : la vidéo amateur retrouvée dans Central Park est celle d’un jeune Américain qui devait justement se rendre au Japon pour son travail. On y voit la préparation de la fête d’au-revoir de ses amis et, au beau milieu de celle-ci, le drame. Retrouvée au milieu des décombres, la vidéo a été restaurée et conserve une incroyable qualité. Certes, c’est un document amateur et les mouvements de caméra donnent parfois le tournis, mais on y voit très précisément ce qui s’est réellement passé. Je me souviens d’un reportage filmé lors du 11 septembre par une équipe de la télévision française qui préparait alors un sujet sur les pompiers de New York : Cloverfield y ressemble beaucoup.

Pour ne pas oublier, Cloverfield est un témoignage saisissant sur un drame unique dans l’histoire de l’humanité.

5 commentaires à propos de “Cloverfield”

  1. Pas mal ta présentation ! J’ai vu Cloverfield sur grand écran, c’est vrai que c’est impressionnant. Malgré tout, les Américains ne peuvent s’empécher de tomber dans certains clichés (la première chose que fait le monstre en sortant de terre est de décapiter la statue de la liberté, bonjour le symbole !) et on se demandera toujours comment les jeunes peuvent continuer à filmer vu la situation. Mais c’est un bon divertissement et j’ai bien aimé la créature, à mi-chemin entre Godzilla (Ishirô Honda, 1954) et Alien (Ridley Scott, 1979).

  2. Le plan de la tête décapitée de la statue de la liberté est en fait un hommage à New York 1997 de John Carpenter (1981). Il reproduit à l’identique l’affiche originale du film, car ce plan n’apparaissait pas dans le long métrage de l’époque.

  3. Excellente présentation que celle de MaîtreLudo concernant le fait divers Cloverfield ! Pourquoi ne pas proposer à un réalisateur de se servir de cet article pour créer un long métrage ? Il y a là matière pour un très bon scénario !… Par contre, je n’ai pas entendu parler du film « 11 septembre 2001 » ; pouvez-vous nous dire de quoi ça parle et dans quelle salle il passe ?

  4. Pas grand chose à rajouter. Ca bouge beaucoup…

    Une question pour tous :

    pourquoi « Cloverfield » c’est-à-dire « champ de trèfles », on sait que c’est le nom du dossier militaire mais quoi d’autre ?

  5. Cloverfield est le nom du dossier où sont classées les archives vidéo de l’attaque de New York. Mais pour la vraie histoire, Cloverfield est le nom de la rue où se trouve la boite de production de J.J. Abrams, Bad Robot.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*