Sans filtre (Triangle of Sadness)

Ruben Östlund, 2022 (Suède, France, Allemagne, Royaume-Uni, États-Unis)

DU MÊME AU(X) MÊME(S)

Sans filtre raconte une histoire avec des personnages détestables dans des situations détestables. The Square, le précédent film de Ruben Östlund en 2017, n’était déjà pas particulièrement aimable. Continuer la lecture Sans filtre (Triangle of Sadness)

Chacun cherche son chat

Cédric Klapisch, 1996 (France)

J’avais oublié qu’un Klapisch, ça pouvait être bien. Le film ressort en salle à l’occasion du festival Play it again cet été 2022, rendez-vous à l’initiative de l’Association des Distributeurs de Films de Patrimoine. C’est donc vingt cinq ans après l’avoir vu une première fois, que je le redécouvre. Troisième film du réalisateur (après Rien du tout, 1992 et Le péril jeune, 1994), Chacun cherche son chat évoque les transformations du quartier Bastille tout en suivant les pas de Chloé (discrète Garance Clavel) partie à la recherche de Gris-Gris. Continuer la lecture Chacun cherche son chat

Les apprentis

Pierre Salvadori, 1995 (France)

Deuxième belle réussite de Pierre Salvadori, Les apprentis enchaîne des situations malheureuses avec une drôlerie exceptionnelle. Impasses amoureuses, errements professionnels, cambriolage de bras cassés, vraie dépression… S’il y a du pathétique dans tout ça, les acteurs et les dialogues (remarquables) rendent ces petits drames moins pesants que bidonnants. Continuer la lecture Les apprentis