Dans un jardin qu’on dirait éternel (Nichinichi Kore Kōjitsu)

Tatsushi Ōmori, 2018 (Japon)

Inspiré d’un récit autobiographique de Noriko Morishita (La cérémonie du thé), Dans un jardin qu’on dirait éternel est le premier long métrage du réalisateur Tatsushi Ômori à sortir sur les écrans français et le moins que l’on puisse dire c’est qu’il aura suscité nombre d’attentes. Récompensé à plusieurs reprises au Japon et à l’étranger, le film est l’occasion d’apprécier l’ultime apparition au cinéma de l’actrice Kirin Kiki, décédée depuis, inoubliable Tokue dans Les délices de Tokyo de Naomi Kawase (2016). Continuer la lecture Dans un jardin qu’on dirait éternel (Nichinichi Kore Kōjitsu)

Merveilles à Montfermeil

Jeanne Balibar, 2019 (France)

Le portrait d’Emmanuel Macron n’échappe à personne, derrière la porte, coincé contre le placard. Et à la mairie de Montfermeil, dans ce même bureau : le buste de Lénine. Emmanuelle Joly (autre Emmanuelle, Béart pour Balibar) devient la responsable d’une utopie mise en chantier à l’échelle de sa ville. Continuer la lecture Merveilles à Montfermeil

Mariage royal (Royal wedding)

Stanley Donen, 1950 (États-Unis)

Fred Astaire, du sol au plafond, danse. Tom Bowen est amoureux de Anne, il danse et défie les lois de l’apesanteur. Astaire, qui l’incarne, danse sur les murs et c’est naturel. Mariage royal a été le film le plus vite realisé pour Arthur Freed, 33 jours de tournage et même 6 jours d’avance sur le planning. La préparation du film ne laissait toutefois pas deviner au célèbre producteur que tout allait être finalement si simple. Continuer la lecture Mariage royal (Royal wedding)