Les Nibelungen

Fritz Lang, 1924 (Allemagne)

Bien avant l’adaptation de l’œuvre de J. R. R. Tolkien par le très fidèle Peter Jackson (la trilogie du Seigneur des anneaux, 2001-2003), Fritz Lang s’appropriait l’épopée médiévale allemande des Nibelungen (le Nibelungenlied dont la tradition, dans les manuscrits, semble se fixer au XIIIe siècle) et signait en 1924, en un extraordinaire diptyque de presque cinq heures, une œuvre épique empreinte de merveilleux. Lire plus …

Underworld : Nouvelle Ère (Underworld: Awakening)

Måns Mårlind, Björn Stein, 2012 (États-Unis)


Après la parenthèse médiévale (Underworld 3 de Tatopoulos, 2009, pas si mal en définitive), retour au présent avant d’aborder une nouvelle ère. Selene et Michael sont pourchassés avant d’être capturés, séparés et cryogénisés. Réveil en laboratoire douze ans plus tard. Lire plus …

Le chant du Missouri (Meet me in St. Louis)

Vincente Minnelli, 1944 (États-Unis)

« THERE’S NO PLACE LIKE HOME »

« On n’a jamais rien vu de pareil. Et sans voyager, sans nous déplacer. Dans notre propre ville !
– Grand-père, ils ne la démoliront jamais ?
– Ils auraient bien tort !
– Incroyable ! Ici, chez nous ! Ici, à St-Louis. » Lire plus …