La chambre obscure

Marie-Christine Questerbert, 2000 (France)

Chambre obscure

« Aussi ne savais-je que devenir,
La nuit dont j’ai parlé ; j’étais troublé
Au point de me voir à l’article de la mort :
Alors, à moitié en imagination,
A moitié égaré par le sommeil,
Vision ou songe,
Il me sembla, sans mentir,
Qu’Amour me retirait le cœur du corps
Et qu’il le confiait à Désir… »

Lire plus …

Le nom de la rose

Jean-Jacques Annaud, 1986 (France, Italie, Allemagne)


Dans l’abbaye aux allures de forteresse, l’obliquité du sol de la cour ne souffle-t-elle rien des inclinations peu vertueuses des moines ? Isolée dans les montagnes du Nord de l’Italie, la communauté bénédictine que visitent Guillaume de Baskerville et Adso de Melk n’est-elle pas déjà sur le penchant de sa ruine ? Lire plus …

Au revoir les enfants

Louis Malle, 1987 (France)

AU REVOIR LES ENFANTS

REGARD PERDU

Avec Lacombe Lucien, qui vint trois ans après Le chagrin et la pitié d’Ophüls (1971), Louis Malle contribua à ce lent mouvement de démystification d’une France toute entière résistante sous l’Occupation. Bien qu’il ait été réalisé en 1987, Au revoir les enfants date de cette époque. Lire plus …