Décaméron

Pier Paolo Pasolini, 1970 (Italie)

Pasolini puise dans le Décaméron de Boccace (1349-1353) de quoi adapter neuf histoires qu’il assemble comme les différents panneaux d’une fresque murale et auxquelles il ajoute le récit d’un peintre, « le meilleur élève de Giotto », que le réalisateur lui-même incarne1. Continuer la lecture Décaméron

Le marteau des sorcières / Un marteau pour la sorcière (Kladivo na čarodějnice)

Otakar Vávra, 1969 (Tchécoslovaquie)

« Pourquoi la douleur me fera-t-elle plutôt confesser ce qui en est, qu’elle ne me forcera à dire ce qui n’est pas ? » Montaigne, Essais, chap. V (1580 dans sa première édition)

Tout commence avec une pauvre vieille et une superstition. Continuer la lecture Le marteau des sorcières / Un marteau pour la sorcière (Kladivo na čarodějnice)

Les diamants sont éternels

Guy Hamilton, 1971 (États-Unis, Royaume-Uni)

Sean Connery est de retour et Guy Hamilton, à qui l’on doit Goldfinger (1964), est rappelé. Alors que le générique fait le lien avec les tout premiers épisodes, le scénario ignore superbement la parenthèse Lazenby (Aux services secrets de sa Majesté, Hunt, 1969). Continuer la lecture Les diamants sont éternels

Au fil du temps (Im Lauf der Zeit)

Wim Wenders, 1976 (Allemagne)

Comme le titre du film de Wenders nous mène à le penser, le thème ici abordé sera celui du passage : spatial avec le choix du road-movie, temporel avec une interrogation constante sur le temps. Ce sujet très ambitieux ne fait pas basculer ce film dans une présentation grandiose, tout au contraire, car Wenders Continuer la lecture Au fil du temps (Im Lauf der Zeit)