Un cottage dans le Dartmoor

​​Anthony Asquith, 1929 (Royaume-Uni)

C’est une histoire d’amour sans retour. Le barbier tombe amoureux de la manucure qui tombe amoureuse du propriétaire terrien qui vient profiter en ville des services offerts par le salon de coiffure. Le film regorge de petites inventions de mise en scène, opère une fusion de styles et déroule un récit tout à fait charmant, parfois passionné et envoûtant. Continuer la lecture Un cottage dans le Dartmoor

Les amants passionnés (The passionate friends)

David Lean, 1949 (Royaume-Uni)

Steven Stratton (Trevor Howard) est revenu avec la ferme intention de s’expliquer avec M. H. Justin (Claude Rains). Il partage avec sa femme une passion impossible et veut donc la lui arracher des bras. Continuer la lecture Les amants passionnés (The passionate friends)

Les Nibelungen

Fritz Lang, 1924 (Allemagne)

Bien avant l’adaptation de l’œuvre de J. R. R. Tolkien par le très fidèle Peter Jackson (la trilogie du Seigneur des anneaux, 2001-2003), Fritz Lang s’appropriait l’épopée médiévale allemande des Nibelungen (le Nibelungenlied dont la tradition, dans les manuscrits, semble se fixer au XIIIe siècle) et signait en 1924, en un extraordinaire diptyque de presque cinq heures, une œuvre épique empreinte de merveilleux. Continuer la lecture Les Nibelungen

L’esprit s’amuse

David Lean, 1945 (Royaume-Uni)

ESPRIT ES-TU LÀ ? MA FEMME, MON EX et MOI !

Il serait tiré par le chignon de voir une quelconque analogie avec un autre fantôme de blonde nimbée de vert mais c’est à croire que les réalisateurs britanniques de l’époque visualisent de la sorte l’essence même de la femme fatale. Continuer la lecture L’esprit s’amuse