Rêves éveillés (Gryozy)

Yevgeni Bauer, 1915 (Russie)

« Hugues garda de cette rencontre un grand trouble.
Maintenant, quand il songeait à sa femme,
c’était l’inconnue de l’autre soir qu’il revoyait ;
elle était un souvenir vivant, précisé.
Elle lui apparaissait comme la morte la plus ressemblante ».

Admettons que l’on puisse tomber amoureux d’une œuvre comme d’une personne. Disons Vertigo. Continuer la lecture Rêves éveillés (Gryozy)