La jolie fermière (Summer stock)

Charles Walters, 1950 (États-Unis)

Après 1945 et l’effort de guerre, les femmes renforcent leur place sur le marché du travail. Elles sont plus rares dans l’agriculture que dans les usines ou les services, mais La jolie fermière qu’interprète Judy Garland se montre aussi aisée à la tâche que Rosie la riveteuse dans son usine. Lire plus …

Rencontres du troisième type

Steven Spielberg, 1977 (États-Unis)

Cinq notes de musique rendues à jamais célèbres ou la prouesse de faire, durant plus d’une heure, d’un pâté (de mousse à raser ou de purée) tout le suspense d’une histoire. Après Duel en 1971 ou Les dents de la mer en 1975, ce quatrième long métrage est l’occasion pour Steven Spielberg de faire la démonstration de son savoir-faire et de s’affirmer comme un des fers de lance d’un nouveau et très rafraîchissant ciné-spectacle. Lire plus …