Mon séducteur de père (The Pleasure of his Company)

George Seaton, 1961 (États-Unis)

L’acteur danseur rédige son autobiographie alors qu’il est en train de tourner ses toutes dernières comédies musicales, Drôle de frimousse (Donen, 1957) et La Belle de Moscou (Mamoulian, réalisé la même année). Continuer la lecture Mon séducteur de père (The Pleasure of his Company)

Les diamants sont éternels

Guy Hamilton, 1971 (États-Unis, Royaume-Uni)

Sean Connery est de retour et Guy Hamilton, à qui l’on doit Goldfinger (1964), est rappelé. Alors que le générique fait le lien avec les tout premiers épisodes, le scénario ignore superbement la parenthèse Lazenby (Aux services secrets de sa Majesté, Hunt, 1969). Continuer la lecture Les diamants sont éternels