Les étendues imaginaires

Yeo Siew Hua, 2019 (Singapour, France, Pays-Bas)

C’est la nuit dans un cybercafé où l’on se calfeutre. Les néons diffusent une lumière à la fois vive et douce, verte et rose. La langue qu’on entend est étrangère. Dans le fond, le bruit des bulles des aquariums, puis les nappes de clavier s’élèvent et achèvent de nous bercer. Continuer la lecture Les étendues imaginaires

Ghost

Jerry Zucker, 1990 (États-Unis)

GHOST OU LE CAPITALISME SPECTRAL

Demi Moore en jolie artiste amoureuse (pas toujours très convaincante dans l’émotion), Whoopi Goldberg en interprète extralucide (parfois en roue libre comme le tour de potier de la précédente) et Patrick Swayze moins consistant qu’intemporel en apprenti fantôme, Continuer la lecture Ghost

Glass

M. Night Shyamalan, 2019 (États-Unis)

FIRST CLASS

Dans un monde que d’aucuns veulent monochrome par crainte d’une menace, d’un changement ou simplement de peur d’avoir peur, le prisme de Shy sert de réflecteur. Une seule couleur diffusée, le violet d’Elijah Price, va permettre de les révéler toutes. Pourtant cette couleur n’apparaît pas dès le début ni n’offre immédiatement sa pleine intensité. Continuer la lecture Glass