Anvil !

Sacha Gervasi, 2008 (États-Unis)


Il est à présent de notoriété publique que les grands groupes de rock sont portés sur grand écran. Outre les fictions, plusieurs documentaires musicaux ont été tournés ces dernières années comme [intlink id= »iron-maiden-flight-666″ type= »post »]Flight 666[/intlink] (sur une tournée d’Iron Maiden en 2009) ou [intlink id= »shine-a-light » type= »post »]Shine a light[/intlink] de Martin Scorsese (sur les Rolling Stones en 2008). Anvil ! relate quant à lui la vie d’un groupe de heavy metal inconnu du grand public filmé par un jeune réalisateur et fan de la première heure, Sacha Gervasi. On suit le parcours actuel de ce groupe de rock amateur, ses joies, ses peines, ses galères et surtout son quotidien.

En fait, le documentaire montre avant tout une réalité commune à la plupart des artistes. Le monde du spectacle est impitoyable et seul une infime minorité de musiciens arrive à vivre de son art. Les membres d’Anvil apparaissent ainsi comme de modestes salariés tentant de joindre les deux bouts à la fin de chaque mois pour entretenir leur famille. Mais pour rien au monde ils ne renonceraient à leur passion. Ils continuent de partir en tournée à travers le monde durant leurs congés et de produire des disques. On assiste ainsi à des moments surréalistes, comme par exemple en Roumanie où le groupe joue devant cent soixante quatorze personnes alors qu’on leur avait promis plus de vingt mille participants, ou bien encore le chanteur Steve « Lips » Kudlow s’endettant jusqu’au cou pour trouver de l’argent afin de produire un nouvel album.

Le film de Sacha Gervasi est une totale réussite. Il nous montre des personnages authentiques. On rit beaucoup (surtout devant la naïveté des deux protagonistes) et on est ému de leurs moments de galère et devant leur ténacité (après trente ans de carrière, il en faut !). Sans doute, un des documentaires musicaux les plus réussis (comme quoi, il ne suffit pas d’être connu pour réussir un chef-d’œuvre) et ne vous laissez pas rebuter sous prétexte qu’on parle de musique heavy metal, cela dépasse largement la musique.

2 commentaires à propos de “Anvil !”

  1. A la fois drôles et pathétiques, touchants et émouvants… Le guitariste/vocaliste Lips et le batteur Robb forment un duo très attachant et leur persévérance force le respect ! D’ailleurs l’histoire de ce documentaire se poursuit bien au-delà (il faudrait une suite !) puisque depuis Anvil a décroché l’impensable: la première partie de toute une tournée d’AC/DC !!! A mi-chemin entre The wrestler, Spinal Tap et Some kind of monster, le docu réalisé il y a quelques années sur Metallica. A voir absolument.

  2. Vu ce soir, merci encore Etienne de m’en avoir fait la promotion. C’est vraiment un très chouette documentaire, à la fois émouvant et pathétique, qui prouve à quel point il est difficile de vivre de sa musique (mis à part pour quelques groupes qui évoluent dans l’autre dimension, celle du star-système). Il démontre également l’injustice de ce système, où les précurseurs et les légendes ne sont pas forcément ceux qui ramassent le paquet à la fin. C’était déjà vrai pour Led Zep, les Yarbirds ou les Rolling stones, qui se faisaient un max de blé en jouant des reprises d’artistes qui crevaient littéralement la dalle. A l’époque où Buddy Guy bouffait de la vache enragée pour boucler les fins de mois, il ne cachait pas son amertume au sujet d’artistes comme Stevie Ray Vaughan ou Eric Clapton qui passaient à la télé et gagnaient beaucoup d’argent en reprenant ses riffs. Mais bon, la persévérance finit par payer (plus ou moins) un jour ou l’autre semble nous dire Anvil.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*